Top 12 des différents types d'orgasmes féminins, à chacun son rythme

21 décembre 2016 : journée mondiale de l’orgasme. Alors que la moitié des Françaises avouent avoir encore du mal à atteindre l’orgasme, tentons une simple classification de ces différents types de jouissances, car on ne jouit pas de la même façon qu’il pleuve ou qu’il neige, qu’on nique devant la télé ou devant un miroir, seul/e ou en bonne compagnie etc. Peut-être qu’en sachant mieux de quel orgasme on parle, on arrivera plus facilement à les obtenir. Tout comme le caca, les orgasmes peuvent dire beaucoup sur toi.

1. Le perfect

Efficace, propre et sans bavure il est digne d’une séance de tennis à la pause déj’. On sue à peine, c’est limite si on a besoin de se laver. C’est un orgasme pour des gens beaux et minces, bien épilés et si possible mannequins. Très recommandé pour les relations adultères qui ne veulent pas laisser de traces.

Source photo : Giphy

2. Le joyeux

Il est parfois gênant pour le partenaire parce qu’il s’accompagne d’un rire très aigu. Ce qui peut s’avérer gênant quand ton partenaire n’a pas encore joui auquel cas n’hésite pas lui raconter une histoire drôle pour le faire rire aussi, si ça se trouve ça l’aidera à jouir.

 

3. La pochette surprise

Vu la gueule de bois que tu te payes, ça va être compliqué de lancer la machine (rouillée par des litres de vin pas bio). Quand tout d’un coup, y’a un truc qui chatouille, tu gigotes un peu plus dans cette direction et voilà. Ça équivaut plus à un étirement soulageant, c’est sûr. Mais au moins tu n’auras pas totalement perdu ta journée.

Source photo : Giphy

4. Celui qu’on racle au fond

Ultra difficile à avoir, on ne parvient à l’atteindre qu’au prix d’efforts insurmontables. Une sorte d’orgasme par ramonage intensif qui se déniche dans le fin fond du vagin. Il ne faut pas le confondre avec l’orgasme pochette surprise qui, comme son nom l’indique se définit davantage par le caractère inattendu de son occurrence.

5. Les joies de l’anal

Eh oui jeunes oies. L’anal a du fion… du bon, j’veux dire ! Il faut s’y mettre en douceur, mais l’orgasme anal, ça existe pour de vrai, paye ton SIF.

Source photo : Giphy

6. L’arroseur arrosé

C’est l’orgasme que tu simules, sauf qu’à force de le simuler tu t’auto-excites et tu finis par avoir un vrai orgasme. Une sorte d’auto-persuasion du plaisir de la teuch (oui, il faut parfois être régressif quand on parle de sesque). On appelle aussi cet orgasme le “simulateur simulé” (officiellement validé par le syndicat des peine-à-jouir).

 

 

7. L'arrosoir arroseur

A ne pas confondre avec l’arroseur arrosé, cet orgasme se manifeste plus spécifiquement par une forte présence de liquide. On parle aussi des femmes fontaines, ces heureuses élues (qui sont trop injustement considérées comme des handicapées de la vessie) ont une jouissance proche de l’éjaculation masculine. Ça peut être effrayant au début, mais il suffit de s’équiper d’une bouée et tout ira bien.

Source photo : Giphy

8. Celui qui arrive trop tôt

Et d’un côté t’es contente parce que tu as joui, mais en même temps tu sais que maintenant il va falloir attendre que ton partenaire jouisse aussi (par politesse du moins) et que ça va être un long moment à passer.

9. Celui qui arrive trop tard

Quand tout le monde a joui sauf toi et que tu dois limite te finir en te frottant sur à peu près n’importe quelle partie du corps pour pas rager et passer à côté de ce doux moment de bonheur.

Source photo : Giphy

10. Le frustré

Tu y arrives enfin, il approche, tu commences à tourner de l’oeil, à avoir une gueule dégueulasse déformée par le plaisir et va savoir pourquoi tu commences à penser à ton père et voilà. Tu vois l’orgasme passer à côté de toi et ne jamais revenir. Souffrance ultime. C’est l’équivalent d’un début de non-orgasme dont l’interruption peut aussi être provoquée par une crampe, un voisin qui vient sonner, ou ton partenaire qui fait un arrêt cardiaque. LA LOSE.

11. Le tantrique

On ne sait pas trop comment il débarque mais par un savoureux mélange de suçage de téton, de caresses bien dosées et de mordillage d’oreille, on peut se retrouver pris au dépourvu.

Source photo : Giphy

12. La raclette

Il se produit quand tu t’apprêtes à avoir un rapport sexuel sauf qu’en fait tu te résignes au dernier moment pour aller te faire une raclette et que tu as un orgasme par la bouche.

Eh non je n’ai intentionnellement pas parlé des traditionnels orgasmes clitoridiens et vaginaux, parce que vous apprendrez que l’orgasme vaginal est toujours lié au clitoris (qui est un peu plus grand que ce minuscule morceau de jambon qui dépasse). Voilà je jette un pavé dans la mare, l’orgasme vaginal n’existe pas ! C’est un orgasme clitoridien déguisé.

Source photo : Giphy


Ailleurs sur le web


SOURCEtopito.com

VOUS AIMEREZ AUSSI